Délégationde l’Allier

Projet de délégation : première rencontre des équipes de l’Allier

Vendredi 27 avril, les bénévoles des 15 équipes Secours Catholique de l’Allier étaient appelés à participer au lancement du projet de délégation. Avec 46 participants et 12 équipes représentées, cette journée a été l’occasion de « faire délégation ».

Projet de délégation : première rencontre des équipes de l'Allier

publié en mai 2018

Au matin les participants se sont retrouvés par équipe afin de constituer un état des lieux des pauvretés rencontrées sur leur territoire et d’explorer les réponses apportées par leur équipe ainsi que par les autres acteurs. Une présentation rapide du premier bilan des questionnaires migrants a été donnée par Marie, en service civique à la délégation du Secours Catholique de l’Allier.

À midi, tout le monde s’est retrouvé autour d’un déjeuner convivial préparé grâce aux délicieux plats que chacun avait concoctés.

L’après-midi était consacré à la compréhension et à l’appropriation du projet national du Secours Catholique [1], grâce à de petits ateliers.

Une journée chaleureuse, faite de rencontres, d’échanges et de partage et qui a permis de fédérer les bénévoles du département présents.

Plusieurs bénévoles, enthousiastes, ont réagi à chaud :

Jean-Paul, de l’équipe de Bourbon : « C’était très bien, très motivant, il y a eu de beaux échanges. C’était très enrichissant, c’est important de se rappeler qu’il faut aider son prochain. »

Gilles, de Cusset : « Ça nous a ouvert les yeux sur des choses à améliorer dans notre organisation, et sur notre temps de présence. »

Jacqueline, de Moulins : « Je suis très contente, c’était enrichissant. Je suis en accord avec le projet national, que j’avais lu avant de venir, et je me sens à ma place alors que je ne suis pas catholique. »

Caroline, de l’équipe du pays de Tronçais : « Très satisfaite de cette première journée, les échanges sont riches et éclairant. Les valeurs du Secours Catholique-Caritas France font partie de mes valeurs, je retiendrai qu’il faut “accepter l’autre dans sa singularité”. »

Soazic, de Montmarault : « C’est super, ça permet de se connaître entre nous, de se rencontrer. Je suis contente, ça me prouve que le Secours Catholique-Caritas France s’est modernisé. Si les gens qui ont des idées reçues sur le Secours Catholique venaient ils changeraient d’avis. »

[1] « Ensemble, construire un monde juste et fraternel. Projet associatif et projet national 2016-2025 du Secours Catholique-Caritas France ».
Consulter le document (PDF).

Imprimer cette page

Portfolio