Délégationde l’Allier

Journée diocésaine du Secours Catholique

Libres propos de notre évêque, Pascal Roland

Samedi 25 octobre, bénévoles et personnes accueillies se sont rassemblés autour du thème :

« Bénévole au Secours Catholique : pourquoi ? Le sens de notre action et de notre engagement. »

La rencontre nous a permis de présenter nos activités dans les équipes et de recueillir de forts témoignages, liés à des pistes de réflexion telles que « qu’est-ce que j’attends du Secours

Catholique ? », « qu’est-ce qui m’a poussé à être bénévole ? » ou encore « qu’est-ce qui me pousse à aider mon prochain ? ».

Je souhaite revenir avec vous aujourd’hui

Sur la journée diocésaine des bénévoles du Secours Catholique

qui s’est déroulée samedi dernier à Varennes.

Le but de cette journée était de réfléchir

au sens de l’action entreprise au sein du Secours Catholique.

Pour commencer, je voudrais témoigner de tout le bien qui se fait.

Dans un rapide tour d’horizon du diocèse, j’ai en effet pu constater avec joie

qu’il y avait de nombreuses et belles actions

menées au service des personnes en souffrance dans notre département.

Vous le savez, habituellement le bien ne fait pas de bruit.

Il faudrait pourtant faire connaître davantage ces belles réalisations.

En le faisant, nous redonnerons confiance et espérance à ceux qui désespèrent de l’humanité.

Nous stimulerons tous les hommes de bonne volonté

qui prendront alors conscience qu’eux aussi peuvent faire davantage de bien.

Ce n’est finalement pas si compliqué

et cela rejoint notre vocation profonde,

inscrite au plus intime du cœur de chacun.

Lorsque nous sommes témoins de belles actions, cela nous conduit à rendre grâce à Dieu.

Lorsque nous voyons tout le bien dont l’être humain est capable,

nous prenons conscience de la grandeur de l’homme, créé à l’image et à la ressemblance de Dieu.

Et nous remercions Dieu qui agit au cœur de l’homme,

en le rendant apte à opérer des merveilles au cœur des situations les plus sombres.

Ensuite, je tiens à souligner et encourager les initiatives qui s’adressent aux jeunes.

Ici, on a invité des jeunes à donner de leur temps

pour accueillir et servir les pèlerins démunis à la Cité Saint-Pierre, à Lourdes.

Là, on a invité des lycéens à s’associer à une action locale.

Il faut croire dans les jeunes !

Ils sont généreux.

Il faut leur révéler de quoi ils sont capables.

Il faut leur manifester que le monde a besoin d’eux.

Il faut leur montrer que nous leur faisons confiance !

Nous avons reçu un trésor considérable.

Notre devoir est maintenant de le transmettre aux jeunes générations,

afin qu’elles-mêmes s’engagent et déploient leurs talents au service des autres.

La campagne nationale du Secours Catholique,

qui va être lancée dans quelques jours, aura précisément pour thème : « Je crois en toi ! »

Chaque être humain a quelque chose à donner aux autres.

Et c’est dans la mesure où il donne le meilleur de lui-même

qu’il éprouve une joie réelle et inaliénable.

« Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis », déclare Jésus.

« Aimer, c’est tout donner et se donner soi-même », répond en écho sainte Thérèse d’Avila.

Pour terminer, j’insisterai sur le fait qu’il est essentiel d’oser affirmer

la source de notre charité et d’exprimer ce qui nourrit notre espérance.

Si nous aimons, si nous avons de la joie à donner et à aimer,

C’est parce que nous avons découvert que Dieu, le premier, nous aime.

« Voici comment Dieu a manifesté son amour parmi nous.

Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde pour que nous vivions par lui… » (1 Jn 4, 9).

La mission de tous ceux et celles qui œuvrent au sein du Secours Catholique

est de répandre l’amour de Dieu dans le monde.

Tout collaborateur, dit Benoît XVI, « veut être témoin de Dieu et du Christ,

et, précisément, pour cela, il veut faire gratuitement du bien aux hommes »

(Benoît XVI, encyclique Deus caritas est, n° 33).

Imprimer cette page

Faites un don en ligne