Délégationde l’Allier

Moulins

Faites des lumières !

L'arbre du bonheur

publié en décembre 2016

Le samedi 10 décembre, le collectif de la fête des Lumières – composé de l’Aumônerie de l’Enseignement public, de la Pastorale des jeunes, des Scouts unitaires de France, des établissements scolaires Anna-Rodier et Saint-Benoît de Moulins, des associations Se Canto et du Secours Catholique-Caritas France – en partenariat avec les maisons de retraite de l’Ermitage, ORPEA, Saint-François, Villars Accueil, a vécu un moment de fraternité avec les résidents des maisons de retraite.

Ce sont soixante jeunes âgés de 13 à 18 ans qui, dès le mois de septembre, se sont mobilisés pour ce moment de rencontre intergénérationnel.

Les bras chargés de cadeaux fabriqués par eux-mêmes, les jeunes se sont ainsi présentés dans les maisons de retraite du secteur de Moulins pour partager quelques chants de Noël, ainsi qu’un goûter préparé par les résidents.

>> Écouter l’émission RCF :
https://rcf.fr/actualite/fete-des-l...

La fête des Lumières à Moulins, c’est aussi une présence sur le marché de Noël, samedi 17 décembre.

« Cette présence est un témoignage de la fraternité et de la joie de Noël », comme en témoigne cette personne passée sur le stand « Noël c’est l’Autre. »

À travers un stand où de nombreuses animations gratuites étaient proposées aux passants par les élèves de Saint-Benoît et d’Anna-Rodier, chacun pouvait se faire maquiller, fabriquer des décorations de Noël, contribuer à l’arbre du bonheur…

Les élèves témoignent de ce qu’ils ont vécu :

« C’était cool. On n’a pas le temps de s’ennuyer. J’aime bien le bénévolat. J’aime bien maquiller. » Morgane

Alizée et Léa se sont parfois fait rabrouer, mais elles gardent un bon souvenir de la journée :
« C’était une journée sympathique. On a marché dans les rues pour aller à la rencontre des personnes afin qu’elles forment un vœu ou expriment un mot positif. »

« J’ai maquillé pendant quatre heures. Il y avait pas mal de monde et une dame m’a demandé d’où je venais. Elle s’est intéressée à moi. Les enfants me parlaient et se confiaient à moi alors qu’ils ne m’avaient jamais vue. »

Imprimer cette page

Consulter le site national