Délégationde l’Allier

Crise sanitaire : signez notre appel

« { Chacun chez soi, oui ; chacun pour soi, non ! } »

Le Secours Catholique et ses partenaires ont lancé un appel au Chef de l’État pour une prime de solidarité en faveur des plus fragiles, particulièrement touchés en cette période de confinement et de crise sanitaire.

« { Chacun chez soi, oui ; chacun pour soi, non ! } »

Face à la crise sanitaire, nous sommes tous vulnérables. Et tous solidaires. Heureusement, cette solidarité est déjà à l’œuvre pour sauver des vies, comme pour « éviter le naufrage  » de notre économie. Cette solidarité doit aussi nous permettre d’éviter un naufrage social. C’est le sens de l’appel «  Chacun chez soi, oui ; chacun pour soi, non !  » que lancent au Chef de l’État, les associations caritatives listées ci-dessous afin que les personnes et les familles les plus modestes puissent bénéficier d’une prime de solidarité de 250 euros par mois et par personne jusqu’à la fin de la crise. Elles sollicitent de tous la signature de cet appel. Nous comptons sur votre soutien et vous invitons à partager dans votre réseau cette pétition : https://www.secours-catholique.org/... Ou via notre Facebook : Secours catholique Allier

Nous portons à votre connaissance ci-dessous cet appel, lancé par le Secours Catholique-Caritas France avec APF France handicap, Fédération des acteurs de la solidarité (FAS), Fondation Abbé Pierre, Collectif Alerte, Emmaüs France, l’Uniopss, ATD Quart monde.

« Monsieur le Président de la République,

À la crise sanitaire est en train de s’ajouter une crise sociale.

Pour les personnes et les familles les plus modestes, le confinement signifie baisse de revenus, surconsommation de chauffage et d’électricité, hausse des dépenses pour se nourrir face à la fermeture des cantines scolaires, alors même que les circuits d’aide alimentaire sont affaiblis.

C’est pourquoi nous demandons aujourd’hui le versement d’une prime de solidarité de 250€ par personne et par mois pour les personnes les plus en difficulté.

Cette somme est nécessaire pour couvrir les dépenses alimentaires et les factures énergétiques des logements.

Elle devrait :

être versée automatiquement à tous les allocataires de minima sociaux, aux jeunes précaires et aux familles bénéficiaires de l’allocation de rentrée scolaire. être reconductible pendant toute la durée de la fermeture des cantines scolaires. Ce signe fort de solidarité de notre société pour soutenir les plus vulnérables est plus que jamais nécessaire. »

Imprimer cette page

Faites un don en ligne